[Vidéo] C’est en soudant que l’on devient champion de vitesse moto

D’accord, Kenan Sofuoglu n’a jamais roulé en MotoGP, ni gagné en Moto2. Il n’a pas percé en World Superbike non plus. Il n’empêche que dans le petit monde de la vitesse moto, le n°54 turc est une sacrée référence… Sacrée à cinq reprises même, en World Supersport !

Le quintuple champion du monde (en 2007 et 2010 sur Honda CBR600RR, 2012, 2015 et 2016 sur Kawasaki ZX-6R) était une véritable terreur du WSSP, sur la piste. Car en dehors, c’est un type bien et attentionné, nous a plusieurs fois garanti l’un de ses plus farouches adversaires, Jules Cluzel.

  • Kenan Sofuoglu :
  • Toprak Razgatlioglu :
  • World Superbike 2020 :

Meurtri par les accidents mortels de deux frères à moto (sur route et sur circuit) ainsi que par le décès aussi prématuré que douloureux de son premier garçon, Kenan est le parrain de nombreux jeunes pilotes turcs qu’il forme sur son circuit privé en roulant avec eux. Comme Rossi dans son ranch italien !

C’est justement l’une de ces séances d’entrainement que l’ancien pilote et récent député de sa région Sakarya – c’est un proche d’Erdogan, mais pas de politique sur MNC, merci – a récemment mis en scène et filmé. C’est son poulain Toprak Razgatlioglu qui s’est chargé de la mise en ligne afin de gagner encore en popularité…

Le nouveau porte-drapeau turc qui porte aussi le n°54 de son mentor a ainsi généré près de 30 000 vues en trois jours grâce à cette nouvelle vidéo très bien « tournée » : on y voit le sage Sofuoglu dispenser de précieux conseils, ses pilotes se tirer une sympathique bourre… et se bourrer, carrément !

En effet, le nouvel espoir de Kenan en World Supersport, Can Oncu, se fait sortir par Toprak… Sonné par son lent mais brutal high-side, – dès sa première participation et premier vainqueur turc ! – ne se relève pas tout de suite. Qu’à cela ne tienne, il faut se remettre en selle !

Il faut savoir souder (sur) la moto !

La remarquable vidéo promotionnelle turque – vidéo de propagande ? ah non, on avait dit pas de politique ! -, montre alors Sofuoglu et Razgatlioglu manier la faucille le fer à souder et le marteau afin de réparer la moto de leur « camarade tombé au combat ».

 [Vidéo] C'est en soudant que l'on devient champion de vitesse moto

La suite du roulage se déroule sous les yeux d’un tout jeune garçon en bord de piste, que l’on devine admiratif de ses ainés. Le tout est habilement enrobé d’une inspirante musique à la « Fabuleux destin d’Amélie Poulain » (Yann Tiersen). Quel motard n’aurait pas envie de se mêler à cette récréative sortie ?

Paul Denning, patron du team officiel Yamaha Pata qui a embauché Toprak Razgatlioglu en World Superbike cette saison, voit cette vidéo d’un autre oeil : « Bon dieu. Ce serait plus sûr de les laisser courir en Motocross… ou tirer à balles réelles…« , commente-t-il « mort de rire » sur Twitter, en référence à la récente blessure de Dovizioso.

Vidéo : entrainement moto chez Kenan Sofuoglu

Source link