TUTORIEL : Comment peindre à la bombe ?

Mais si vous aimez lire, c’est possible également.

ETAPE 1 : La préparation

C’est la clé pour réussir. Mauvaise préparation = résultat pourri. Bonne préparation = moins de chances de se rater.

Prenons l’exemple d’un reservoir tout au long de ce tutoriel. Je vais tacher de condenser au maximum les infos

  • Votre reservoir est peu rayé / abimé et vous voulez juste changer la couleur

Dans ce cas, pas la peine de la poncer à blanc, faites un ponçage de surface pour le lisser au maximum et rattraper les petits défauts. Vous pouvez commencer au papier de verre 400 et finir au 1000

CECI EST LE PARAGRAPHE LE PLUS IMPORTANT : ne poncez jamais avec les doigts !! Utilisez toujours une cale de ponçage, sinon vous risquez de ne pas appliquer la meme pression partout et d’avoir un résultat tout nul. C’est essentiel, ne négligez pas ce point ! 

  • La peinture est tres abimée, il y a de « pocs » etc.. (ou vous voulez une réservoir brut)

La il faut le passer à blanc. Pas la peine de s’user les mains durant des heures. Utilisez du V33. C’est un produit chimique qui va faire cloquer la peinture. Ca pue, c’est toxique, donc faites le en exterieur avec des gants. Si la peinture est très dure à enlever, vous pouvez imbiber des chiffons et les poser sur le reservoir toute une nuit pour accentuer l’effet.

Un passage finale avec une lame de cutter pour enlever les derniers résidus et un gros essuyage / rinçage pour qu’il n’y ait plus de produits fait l’affaire.

 

Etape 2 : LES POCS

Si ils sont suffisamment petits, vous pouvez vous en charger par vous même. Pour cela, on va utiliser du mastic. Sur un bout de carton mélangez le mastic avec son durcisseur rapidement puis appliquez le sur le reservoir. Il peut être nécessaire de faire 2/3/4 passages pour avoir un résultat vraiment lisse. Poncez bien entre chaque étape. Attention le mastic sèche très vite, on évite de faire ca dans l’urgence ou quand on attend un coup de fil….

 

ETAPE 3 : L’APPRET

Alors là, il est nécessaire de faire une introduction. Avant de peindre et de mettre un apprêt, il faut avoir en tete :

On pourrait croire qu’on peut tout prendre. Et bien non, je recommande VIVEMENT de ne pas mélanger les marques entre votre apprêt, votre peinture et votre vernis. Pourquoi ? car il peut y avoir des solvants incompatibles entre les différentes marques. Tout va bien et la patatra, ca cloque, ca fait des fissures, c’est moche… et il n’y a rien à y faire à part pleurer et tout reponcer…

Je vous mets en fin d’article les produits que j’utilise. J’ai découvert la marque pendant le confinement et j’ai été très agréablement surpris de la qualité de la peinture, sa densité, sa fluidité et la quantité dans les bombes…

Oui on ne peint pas dans le salon. Au risque de se faire défoncer par ses proches et surtout d’avoir envie de refaire la déco avec le brouillard de peinture. On le fait dehors ! On préférera une météo clémente (soleil et + de 20 degrés, sans trop de vent idéalement). On place la piece à l’ombre (si elle est au soleil elle va chauffer et aura une différence de temperature avec le bombe, ce qui peut entrainer un séchage trop rapide…)

On se lance pas comme ca. Vous manipulez votre réservoir et par conséquent, il peut y avoir du gras de doigts, de la transpiration, des poussières, des résidus de produits, etc… bref on ne peint pas directement. Il faut obligatoirement décontaminer à CHAQUE étape. C’est quoi donc ? Prenez un seau rempli d’eau chaude, 2/3 gouttes de produit vaisselle, une grosse éponge de chantier et passer le reservoir à l’eau. On hésite pas à en mettre beaucoup. On appuie légèrement avec l’éponge. Le but est de faire couler les résidus pas de de décaper le reservoir. Apres un premier passage, on en fait encore 2 ou 3 avec uniquement eau chaude et éponge.

Puis on vient le sécher rapidement soit au compresseur (idéalement) soit au sèche cheveux (pas trop chaud).

Et bien avant, il faut réfléchir. Oui ! Si c est un reservoir, comment je vais faire pour tourner autour ? Est ce que je peux bien peindre toutes les zones ? Est ce qu’il y a un retour sous le reservoir que je ne vais pas oublier ? Dans ce cas, je recommande de fixer 2 gros morceaux de bois en « T » pour poser le reservoir dessus, un peu comme sur une poutre de cadre. On est à la bonne hauteur ainsi et on évite les bêtises.

LA TECHNIQUE :

  • Bien choisir sa buse. Sur les grosses pieces, je prefere prendre une buse large. Elle va diffuser de la peinture de manière moins serrée et on évite les coulures.
  • Bien secouer la bombe …
  • Utiliser la bonne technique. On commence toujours avant le reservoir et on finit toujours apres. Ce point est bien expliqué dans la vidéo à partir de 8mn30.
  • Faire un premier passage de voile : c’est à dire très léger. Cette sous couche va vous servir à donner de l’accroche aux couches suivantes. On la passe, on attend 10mn, puis on met la couche dite « mouillée » qui elle va venir couvrir le reservoir. On peut laisser sécher encore 10/15mn puis une autre couche. Attention toutes les couches doivent etre passées dans la meme heure.

Et ensuite on laisse bien sécher. Minimum 48h (72h c est bien mieux) et de préférence à température ambiante.

La technique pour peindre

 

ETAPE 4 : LA PEINTURE À LA BOMBE

On profite pour jeter un coup d’oeil global au reservoir et… on reponce (et toujours avec une cale). Ca permet de voir les petits défauts (et de les rattraper) et de venir lisser l’apprêt. On peut aller jusqu’au 1000 ou 2000 à l’eau pour avoir un effet « peau de bébé » qui rendra votre peinture encore plus belle.

Puis on décontamine et on vient appliquer la peinture (meme technique) et on laisse bien sécher

  • Oui mais si je veux faire des motifs ? ou 2 couleurs ? 

Alors super facile ! Il faut aller s’approvisionner en ruban de masquage. Ca se trouve en centres auto de type AD ou ATAC (ou certains sites spécialisés), de largeurs différentes.

On l’applique sur le reservoir selon la forme souhaitée (attention si vous voulez un reservoir noir avec 2 liserées blanc, on fera le blanc avant le noir… c’est logique) et surtout :

    • on évite au maximum les jonctions / ruban interrompu etc... tous ces points sont susceptibles de laisser la peinture passer en dessous, et c’est moche
    • On appuie fermement sur les rubans avec l’ongle pour bien qu’il adhère, surtout dans les courbes et angles
    • On ne tire pas dessus pour le couper. Un petit coup de cutter suffit
    • Et quand on veut tirer une ligne droite ou une courbe uniforme, on prend de la distance. Je m’explique. On déroule 20/30 cm de ruban que l’on met en tension légère puis on lui donne une orientation. Ensuite avec l’autre main, on vient juste le coller doucement. Cela permet d’avoir des courbures naturelles plutôt que pleins de petits angles.

Une fois les rubans posés, on peut procéder à la 2nde peinture (décontaminer plus légèrement pour ne pas décoller les adhésifs)

Attention, on ne laisse pas la 2nde couleur sécher totalement avant d’enlever les rubans. Elle doit etre encore un peu humide (c’est à dire qui si vous appuyez avec votre doigt dessus, votre empreinte digitale reste imprimée, mais vous n’avez rien sur le doigt) et on vient tirer les rubans à 90° pour bien qu’ils laissent des bords nets.

Et la on laisse le tout sécher plusieurs jours.

 

ETAPE 5 : LE VERNIS

Un beau vernis est la clé. Pour ca, je recommande vivement de prendre du 2K (dit bi composant). Il vient se percuter et libère une dose de durcisseur qui une fois sèche protègera des intempéries, des rayures, des coulures d’essence etc… donc totalement indispensable pour une piece exposée comme le reservoir.

Si on veut un résultat parfait, on peut reponcer très legerement au 2000 à l’eau pour bien lisser le reservoir. (oui c’est normal que la peinture devienne mate)

On reprend les étapes du succès : decontamination, bien sécher, bien secouer, bien faire ca en exterieur, la couche de voile, les couches mouillées, etc….

Je recommande 1 bombe complète pour le reservoir, soit environ 3/4 passages.

Par contre le temps de séchage est bien plus long, le vernis met du temps à se tendre. Laissez le au moins 1 semaine en intérieur à température ambiante.

Bon normalement, si vous êtes plutôt bon, le résultat doit deja etre très bien ! Un beau vernis avec des couleurs bien démarquées. Cependant, si vous êtes un fignoleur comme moi, on peut vouloir aller plus loin…

 

ETAPE 6 : Le Poli-lustré

Alors, on va parler de l’effet « peau d’orange ». C’est quoi ? En séchant le vernis, ca craquer des mini vaguelettes qui vont rappeler la peau d’une orange. C’est quasiment impossible à ne pas avoir en faisant une peinture maison et à la bombe. Pourquoi ? car il faut doser juste ce qu’il faut, que le reservoir sèche pile à la bonne température (donc ingérable sans cabine)… Et parfois meme certains pros ont cet effet là au pistolet !

Effet peau d’orange visible

Rajoutez à ceci que sur les couleurs foncées, il est plus visible que sur les teintes claires… Bref, on est mal barré !

Pour cela, on va faire un poli-lustré, c’est quoi ? et bien ca consiste à venir casser le dessus des arêtes de vernis pour lisser le tout. Simple n’est ce pas ?

Avant tout, je précise que c’est une partie à part entière, qui peut s’avérer technique, on va l’aborder de manière simple.

Comment faire ?

  • Le matériel : il faut une polisseuse lustreuse (orbitale de préférence), des pads de différentes densités, des Polish de différentes épaisseurs (en accord avec les pads).
  • Etape 1 : Poncer (et oui encore). On y va tout doux, au 2000 à l’eau, le but est de rendre mat le reservoir. On sait qu’il est bien poncé quand tout est mat. Il ne faut pas trop appuyer, pour ne pas percer la couche de vernis.
  • Etape 2 : on décontamine allègrement, on sèche bien, puis on applique le Polish sur le pad adapté (qui est propre et sans poussière)  et on lustre a la vitesse minimale. Ne pas rester au meme endroit pour ne pas faire chauffer le vernis et veiller à ce que que le pad reste toujours avec du produit.
  • Etape 3 : on rince bien à grande eau, on essuie avec une microfibre super douce. Puis on attaque avec le 2eme Polish et le 2eme pad… etc
  • Etape 4 : idem mais avec le 3eme

Et normalement, a partir de maintenant, ca brille comme un miroir ! C’est beau c’est solide et vous allez pouvoir sortir les lunettes de soleil devant les potes !

Resultat final

 

Pour aller plus loin, on peut meme faire un traitement céramique (qui protége durant plusieurs années) ou appliquer une cire (qui protège 6 mois environ) pour conserver son résultat nickel !

Ca fait de l’info, n’est ce pas ? 🙂 J’espère que ce tutoriel pour vous aider à peindre à la bombe vous a été utile !

Les produits

Chose promise chose due, je vous mets une liste des produits donc je me suis servi pour la peinture du reservoir de la BMW

1 x L’appret : Apprêt Garnissant   : 14,90 euros

Pour les couleurs : RAL BRILLANT DIRECT : 9,90 euros la bombe (1x blanc + 1x Noir)

1x Ruban de masque 6 mm (il y a pleins d’autres tailles) : 5,90 euros

1x Vernis bi-composant 2k Brillant : 16,99 euros

 

Soit un total de 57,59 euros TTC, pour une peinture complète de reservoir, avec apprêt, 2 couleurs, liserés et vernis. Assez imbattable non ?

Bien sur ce cout n’inclus pas le poli-lustrage (polisseuse + pads + produits)…

 

 

 

Source link