Tests d’intersaison – Tests MotoGP Qatar J3: Viñales montre les crocs(nos)

Alex Rins le premier jour, Fabio Quartararo le deuxième et Maverick Viñales le troisième jour : les derniers tests d’intersaison 2020 auront été largement dominés par les Suzuki et les Yamaha, qui semblent plus concurrentielles qu’en 2019 en partie grâce à l’adhérence supplémentaire du nouveau pneu arrière arrière Michelin.

  • Compte-rendu du 2ème jour au Qatar :
  • Compte-rendu du 1er jour au Qatar : Suzuki impressionne, Ducati intrigue
  • Dossier MNC :

Le slick 2020 du Bibendum semble aller parfaitement aux motos “naturellement” rapides sur l’angle comme les GSX-RR et les YZR-M1, en prodiguant de la confiance supplémentaire. A l’inverse, les Desmosedici et les RC213V – plus puissantes en ligne droite mais moins véloces à la corde – valoriseraient un peu moins bien de cet avantage. 

Au regard des essais de Sepang et du Qatar, il semble même que Honda soit en retard sur son programme : tous ses pilotes se plaignent du caractère sous-vireur de son train avant, a priori “poussé” par l’arrière en entrée de courbe. L’ajout de grip du nouveau pneu n’arrange probablement pas les affaires du blason ailé.

Inquiet, Marc Marquez avoue même ne plus trop être en mesure d’identifier l’origine du problème : le champion en titre et Crutchlow pensaient que leurs soucis venaient de la gestion électronique du frein moteur, mais ces trois jours au Qatar semblent leur indiquer une direction différente.

Honda perdu dans le désert qatari…

Pour en avoir le coeur net, Marquez est même repassé sur une RCV 2019 emprunté à Takaaki Nakagami : voila qui ne respire pas la sérénité à 15 jours de la course ! Le n°93, toujours diminué par son nerf douloureux à l’épaule droite, relativise en expliquant que le circuit qatari et ses longues courbes rapides a toujours mis en exergue le manque de stabilité des Honda. 

Même son de cloche rassurant pour le team manager Alberto Puig, qui rappelle avec justesse que “la saison ne se termine pas au Qatar : elle y débute“. Reste que la première RCV, celle de Marquez, n’apparaît qu’au 7ème rang au classement combiné des trois jours à 0,291 sec du temps de référence établi par Viñales à 45 minutes de la fin de la dernière journée.

L’octuple champion du monde précède Nakagami, tandis que Crutchlow – secoué par une chute hier – n’est que 18ème à 0,972 sec. Plus préoccupant : la nouvelle recrue du HRC, Alex Marquez, ne pointe qu’au 21ème et avant-dernier rang au combiné, à 1,661 sec.

La revanche Yamaha en 2020 ?

Yamaha tire de son côté son épingle du jeu : Viñales – discret en Malaisie car concentré sur son rythme de course – clôt ces trois jours en 1’53.858, à une demi-seconde du record du tracé signé par Marquez pendant les essais libres du GP du Qatar 2019 en 1’53.380.

Le n°12 devance d’une très courte tête la M1 privée de Franco Morbidelli, longtemps en tête de cette dernière journée en 1’53.891 : seulement 0,033 sec séparent finalement les deux pilotes Yam’ ! Fabio Quartararo apparaît à la 3ème place au combiné grâce à son chrono d’hier, ce qui place trois Yamaha au sommet.

Alex Rins, rapide et constant pendant trois jours, est à l’aspi des Yamaha au quatrième rang devant Jack Miller, premier pilote Ducati de ces essais. Valentino Rossi – tombé deux fois ce lundi – finit au 12ème rang au combiné, à presque une demi-seconde de son coéquipier. L’italien de tout juste 41 ans concède qu’il lui reste quelques dixièmes à trouver…

 

Johann Zarco n’a pour sa part pas réussi à améliorer son chrono posté hier avec un pneu arrière tendre : le français finit 14ème au combiné sur sa Ducati Avintia, juste devant la KTM de son ancien équipier Pol Espargaro. Le débutant Brad Binder est le premier pilote Katoche sur sa RC16 d’usine : le prometteur sud-africain finit 9ème à 0,425 sec ! 

Résultats du troisième jour d’essais MotoGP au Qatar

 

Classement combiné des trois jours d’essais au Qatar

Source link