Pilotes et équipes – Fabio Quartararo en quête de régularité et de vitesse de pointe

Ultra-rapide sur la M1 2019 comme sur la M1 2020, Fabio Quartararo n’a pas manqué sa rentrée à Sepang puisqu’il a mené chaque séance des ! De bon augure pour le remplaçant programmé de Valentino Rossi dans le team officiel Yamaha, qui dispose dès cette année d’une moto aux configurations officielles.

  • MNC du 9 février :
  • MNC du 7 février :

C’est avec cette M1 2020 et un pneu arrière tendre que Fabio est descendu en 1’58.349 le dernier jour, à seulement quelques centièmes de sa pole record signée l’automne dernier au GP de Malaisie en 1’58.303. Son tour canon ne lui confère cependant qu’une courte avance sur Cal Crutchlow (+ 0,082 sec ), Alex Rins (+ 0,101 sec) et Franco Bagnaia (+ 0,153 sec), dont les Honda, Suzuki et Ducati 2020 respectives semblent bien nées…

Pas moins de 18 pilotes se tiennent par ailleurs dans la même seconde à l’issue de ces tests, ce qui tend à suggérer un resserrement des niveaux entre chaque constructeur y compris KTM et Aprilia : Pol et Aleix Espargaro ont fait sensation sur leur RC16 et RS-GP respectives avec leur 7ème et 10ème places du classement combiné, à seulement 3 dixièmes de Fabio !

Autant d’éléments remarqués par le n°20, qui apprécierait d’avoir quelques km/h supplémentaires en ligne droite pour mieux se défendre face à la concurrence. Lucide, le jeune niçois sait aussi qu’aller vite sur un tour est une chose, mais que l’important est d’être en mesure de maintenir sa performance sur la durée. Or sur ces deux aspects seraient encore à peaufiner…

« Mon objectif a un peu changé »

« Nous avons parcouru 12 tours dans les conditions les plus chaudes et quand il n’y avait personne sur la piste », explique Fabio. « Ce n’était pas mal : notre rythme haut était en 1’59 et notre rythme bas en 2’00, sachant qu’il faisait 55 degrés sur la piste et que personne d’autre ne roulait« .

« Nous travaillons dans la bonne direction pour améliorer la vitesse et j’espère qu’au Qatar, nous ferons un autre pas en avant« , analyse le « bon 20 » français, qui ne ressent à ce stade pas de grandes différences de V-max entre la nouvelle et l’ancienne M1. A Sepang, les quatre Yamaha rendaient ainsi entre 6 et 10 km/h aux Ducati : « il reste encore du travail avant le Qatar », souligne-t-il.

« Mon objectif a  un peu changé : nous voulons désormais avoir un meilleur rythme de course, maintenant que nous savons que nous sommes rapides sur un tour. Dans l’ensemble, je suis vraiment content du premier test de l’année avec la moto 2020« .

Morbidelli satisfait de ses essais

Son coéquipier Franco Morbidelli – qui pilote une version « intermédiaire » de la Yamaha – a terminé ces essais au 14ème rang au combiné, à 0,482 sec de son voisin de box. L’italo-brésilien explique cette différence par son désir de se concentrer sur sa nouvelle moto qui reçoit des pièces 2019 et 2020. 

Parmi les rares pilotes à ne pas voir chaussé de pneu tendre le dernier jour, Morbidelli affirme avoir déjà un « bon feeling » ainsi qu’une « bonne confiance » dans sa nouvelle M1 : « c‘était globalement un bon test et j’ai hâte désormais d’aller au Qatar« , conclut le n°21.

Classement combiné MotoGP des trois jours d’essais à Sepang

Source link