Nouvelles fonctionnalités pour l’assistant à la conduite Coyote

Coyote, système d’assistance à la conduite collaboratif utilisé par « plus de 5 millions » de conducteurs, ajoute un nouveau type d’avertissement à ses « 30 alertes de sécurité routière » : l’alerte « Personnel Autoroutier » qui s’affichera à partir du 8 juillet 2020 sur les boîtiers Mini, Up et Nav+ ainsi que sur l’application Coyote.

  • MNC du 8 juin 2020 :
  • MNC du 15 février 2018 : 

Cette nouvelle fonctionnalité vise à éviter les accidents impliquant les personnels autoroutiers, dont « deux véhicules en moyenne sont heurtés en intervention chaque semaine« , explique le « leader européen » des services connectés d’aide au conducteur. Une alerte à prendre au sérieux, donc, à la veille des premiers départs en vacances.

En collaboration avec « Autoroutes Trafic », l’entreprise française améliore au passage ses signalements d’incidents sur autoroutes (accidents, véhicules arrêtés, objets sur la voie, etc.) : « les dangers signalés par le personnel autoroutier, les appels des conducteurs ou encore les caméras de vidéosurveillance viendront compléter les alertes déclarées par la communauté Coyote, qui elles-mêmes alimenteront la supervision autoroutière ».

Un petit 80 km/ ou un gros 90 km/h ? Réponse avec Coyote !

Autre fonction sacrément utile aujourd’hui : la mise à jour en continu des limitations de vitesse, notamment sur le réseau secondaire où le 90 km/h est de retour sur certaines portions comme l’autorise la loi d’orientation des mobilités. Mais cela ne concerne pour l’instant que les routes de 14 départements : les 87 autres sont toujours à 80 km/h ! Un petit dépassement est si vite arrivé…

  • MNC du 1er juillet 2020 :
  • Dossier MNC :

« Cette différence entre départements va renforcer la nécessité d’avoir la bonne information au bon moment« , estime Coyote qui est déjà prêt à mettre à jour ses données pour les prochains départements ayant annoncé leur retour aux 90 km/h (Loir et Cher, Charente, Hautes-Alpes, Orne, Aveyron, Sarthe et Jura).

Sécurité prédictive

Coyote poursuit aussi le développement de ses informations dites de « sécurité prédictive », basées sur un « algorithme qui analyse les datas de la communauté ». La première application de ce système dévoilé fin 2019 prend la forme d’une alerte pour signaler un virage dangereux, avec recommandation de la « vitesse adaptée » pour le négocier.

Pas sûr que ce genre de conseil soit suivi à la lettre à moto, surtout sur une belle route sinueuse ! Pour autant, ce signalement peut constituer une aide précieuse sur un itinéraire inconnu : quel motard n’a jamais ressenti un petit moment de panique en arrivant un peu vite dans une courbe serrée en aveugle ?!

Autre innovation pertinente réservée aux automobilistes : l’assistant vocal dédié pour communiquer une alerte sans action manuelle sur le boîtier ou le téléphone. En clair : les utilisateurs de Coyote peuvent désormais signaler les dangers rencontrés sur leur itinéraire (et, accessoirement, les radars…) sans lâcher le volant, simplement en activant l’assistant vocal.

Rappelons que l’accès aux informations en temps réel Coyote se fait soit par le biais d’un boîtier avec écran couleurs (et tactile sur les versions Up et Nav+) à fixer dans le cockpit de son deux-roues et/ou de sa voiture, soit depuis l’application Coyote via un téléphone connecté. Certaines voitures intègrent aussi directement Coyote dans leur ordinateur de bord.

Les prix des boîtiers Coyote s’échelonnent entre 119 euros et 289 euros grâce à une promotion de 60 euros valable « jusqu’au 16 août 2020« . A ce tarif s’ajoute un abonnement mensuel de 12,99 euros (prix dégressif avec engagement sur deux ans). L’application, elle, est gratuite à installer mais réclame ensuite un abonnement à partir de 5,99 euros par mois tandis que certaines solutions concurrentes, comme Waze, sont totalement gratuites.

Source link