Michael van der Mark quitte Yamaha pour BMW en WorldSBK 2021

Entamée de très belle manière fin février à Phillip Island (Australie), la saison 2020 de World Superbike a malheureusement été suspendue par la terrible pandémie de Covid-19. Elle devrait repartir le premier week-end d’août à Jerez (Espagne), juste après le MotoGP, et enchainer sur Portimao (Portugal).

En attendant que les pilotes de World Superbike fassent leur retour sur les circuits donc, les teams assurent le spectacle en s’assurant les services des pilotes pour la saison 2021 ! Après la confirmation de Lowes et Rea chez Kawasaki, on annonce le transfert de Van der Mark…

  • World Superbike 2020 :
  • Dossier spécial MNC :

Les lecteurs de Moto-Net.Com – qui, comme chacun sait, ont un peu plus de mémoire vive que les autres – se rappellent que Michael van der Mark a connu un brillant début de carrière sur Honda CBR600RR : champion de Superstock 600 à 20 ans, il a été deux ans plus tard le grand champion de la saison 2014 en World Supersport.

Vainqueur des 8 Heures de Suzuka en 2013 et 2014 (sur la CBR1000RR !), il découvre en 2015 la catégorie reine avec « son » team batave Ten Kate Honda, de manière moins étincelante. Au cours de ses deux saisons sur la vieillissante Fireblade, « VDM » parvient toutefois à grimper sur neuf podiums et signe une pole position (sa seule à ce jour).

À l’instar de son ancien coéquipier, un certain Jonathan Rea, le néerlandais décide de changer de monture afin de progresser au sein du classement mondial Superbike. Il est alors embauché par le team officiel Yamaha qui écarte au passage notre compatriote Sylvain Guintoli…

Quatrième du WSBK 2016 sur la CBR, la nouvelle recrue des Bleus d’Iwata recule à la sixième place l’année suivante sur l’YZF-R1 – avec deux podiums seulement – mais décroche la médaille de bronze en 2018. Cette année-là, il remporte sa première victoire et même son premier doublé à Donington Park (Grande-Bretagne) et relance le compteur de Yamaha.

 Michael van der Mark quittera Yamaha pour BMW en WSBK 2021

En 2019, le n°60 sur sa R1 d’usine alterne excellents résultats (Assen et Jerez) et contre-performances (chute à Misano, difficultés à Donington puis Laguna Seca), si bien qu’il termine quatrième du championnat, 14 points derrière son coéquipier et copain Alex Lowes, un peu plus constant.

Bien qu’il n’ait disputé qu’une seule épreuve cette année et quel que soit l’issue de cette étrange saison 2020, Michael a décidé de quitter l’écurie officielle Yamaha Pata. Peut-être sent-il que la R1 et lui ne parviendront pas à détrôner Rea et la ZX-10RR ? Fin 2019, Lowes tirait la même conclusion et passait chez Kawasaki pour se battre à arme égale avec le « Number One »…

 Michael van der Mark quittera Yamaha pour BMW en WSBK 2021

Autre facteur qui a pu dicter la décision de VDM : l’arrivée à ces côtés du phénoménal Toprak Razgatlioglu, vainqueur de sa toute première course au guidon de la R1 en Australie ! Cette quatrième saison chez Yamaha sera donc la dernière pour Michael !

« Yamaha et Van der Mark abordent tous deux la saison 2020 reprogrammée, déterminés à mettre un terme à leur fructueuse collaboration de quatre ans sur une note positive, en se battant pour des victoires de course et, en fin de compte, pour le titre de champion du monde« , déclare la firme aux trois diapasons…

Van der Mark parie sur la BMW S1000RR

La firme à l’hélice qui sera l’employeur de Van der Mark en 2021 se fixe les mêmes objectifs : BMW veut recommencer à gagner des courses en World Superbike et viser à – court, moyen ? – terme les titres de champions du monde pilote et constructeur.

« Nous sommes convaincus que Michael est un atout pour notre projet, et ensemble, en combinaison avec le solide package que nous pouvons lui offrir (une S1000RR d’usine et la logistique du team SMR, NDLR), nous pouvons atteindre le niveau supérieur en termes de résultats« , estime Marc Bongers, directeur de BMW Motorrad Motorsport.

 Michael van der Mark quittera Yamaha pour BMW en WSBK 2021

Passé non loin du titre suprême en 2012 avec Marco Melandri, le constructeur allemand attendait visiblement mieux de son retour officiel l’an passé. Quatrième (sur cinq) au classement des constructeurs 2019, BMW a d’ailleurs remplacé cet hiver son compatriote Markus Reiterberger par l’expérimenté Eugene Laverty.

Avec quel pilote Michael van der Mark fera-t-il équipe l’an prochain ? L’anglais Tom Sykes, auteur de la première pole position 2020 mais qui a confondu vitesse et précipitation en course, ou le malchanceux Eugene Laverty qui est mal tombé le dimanche matin et n’a pas pu amélioré sa 11ème place du samedi à Phillip Island… Il faudra choisir vite, car le mercato WSBK s’emballe !

Source link