La stratégie du réseau Honda moto France face au coronavirus

Alors que le marché motos et scooters français démarrait de nouveau sur les chapeaux de roues (+24% sur janvier et février), la pandémie de coronavirus a « grippé » toute l’activité juste avant la belle saison. La chute des ventes, irrattrapable, est vertigineuse avec -31,5% pour les gros cubes et -43,4% pour les 125 cc de l’année 2020… 

  • Dossier MNC :
  • Dossier MNC :

Certes, la santé de chacun passe avant toutes préoccupations économiques. Mais les autres répercussions de cette crise sanitaire sont aussi à considérer attentivement, notamment sur un plan social. Car l’arrêt de l’activité signifie absence de revenus pour la plupart des entreprises. Et sans revenus, impossible de régler salaires, loyers, traites et autres charges… 

Cet inquiétant constat vaut notamment pour les concessions et magasins de deux-roues, dont certains risquent de traverser un « tsunami économique » selon le Conseil national des professions de l’automobile . « La trésorerie est – et sera – un problème pour beaucoup« , s’inquiète Nadine Annelot, présidente de la filière 2-roues du CNPA.

  • Interview MNC :
  • MNC du 13 mai 2020 :

Les constructeurs de moto ont désormais deux alternatives alors que le déconfinement sonne la reprise de l’activité : faire le « dos rond » ou au contraire mobiliser toutes leurs ressources pour relancer – voire augmenter – le business dans leurs réseaux. C’est la direction prise par Honda France avec sa stratégie « Welcome back » qui s’appuie sur une dizaine de mesures, dont l’inédite prolongation à cinq ans de la !

Fabrice Recoque, directeur de la division moto de Honda France , revient sur les conséquences du coronavirus sur les 150 points de ventes du blason ailé en France et développe les détails de son plan de relance dans notre interview du Journal moto du Net… 

Moto-Net.Com : Comment votre réseau a-t-il traversé le confinement ? Quels ont été – et sont encore – les points les plus critiques ?

Fabrice Recoque, directeur de la division moto de Honda France : Notre réseau a été fermé à hauteur de 90% pour les points de vente, en respectant scrupuleusement les consignes sanitaires. Les ateliers étaient en revanche plus nombreux à rester ouverts pour assurer l’entretien urgent des motos (notamment celles des services d’urgence, NDLR) et pour l’assistance des clients en panne. Nous avons repoussé les échéances de paiement de 90 jours pour les factures de motos dont la date court jusqu’au 30 mai. Nous avons aussi sécurisé le paiement des primes (auprès des revendeurs, NDLR), sans tenir compte des objectifs. Le 11 mai, l’ensemble du réseau à rouvert ses portes dans de bonnes conditions. Le rythme d’activité s’accélère de jours en jours mais nous sommes encore en dessous des volumes habituels en pleine saison.

M. N.-C. : Plusieurs de vos concurrents mettent en place une extension de la garantie constructeur pour compenser l’immobilisation forcée des motos et scooters pendant le confinement, dont , , ou . Sauf erreur, ce n’est pas le cas de votre marque : pour quelles raisons ?

F. R. : Parce que nous avons décidé d’aller bien plus loin en proposant de passer notre garantie constructeur de . C’est une réponse forte : quelques constructeurs moto ont prolongé la garantie de quelques semaines, mais aucun n’est capable à ce jour de proposer 5 ans de garantie sur l’ensemble de sa gamme, du scooter 125 à la Goldwing, avec assistance 7 jours sur 7 et 24 heure sur 24, et sans limitation de kilométrage (au 20 mai 2020, Honda est effectivement le seul constructeur moto à étendre, gratuitement, , NDLR).

M. N.-C. : Certains constructeurs offrent également aux clients assurés par leurs soins : est-ce une piste que vous envisagez ? Sinon, quelles autres mesures prévoyez-vous pour de nouveau attirer les clients vers votre marque ?

F. R. : De la même manière, plutôt que d’offrir un mois d’assurance, nous proposons trois mois de cotisation gratuite avec Honda assurances pour chaque souscription du 11 mai au 30 juin 2020 ! Du côté des offres de financement, nous sommes aussi très agressifs : trois mois de loyers offerts, quel que soit le modèle choisi par le client, 300 € d’offre de reprise pour chaque contrat Honda Finance et la garantie perte d’emploi offerte sur 18 mois ! Toutes ces offres sont regroupées sous la bannière « Welcome back », qui est une manière de rassembler tout ce que nous offrons à nos clients en leur disant « Bonne rentrée, bon retour au guidon ! ». C’est maintenant qu’il faut acheter une Honda neuve, et jusqu’au 30 juin.

M. N.-C. : Quels sont les premiers retours de vos concessionnaires sur le comportement des clients depuis le déconfinement ? Avez-vous une idée des intentions d’achat reportées et à venir ?

F. R. : Dès la première semaine de mai, avant la date officielle de déconfinement, nous avons commencé à livrer les clients qui attendaient leurs motos. Puis, dès la deuxième semaine, nous avons annoncé nos offres commerciales : prix d’attaque sur de nombreux modèles 125 et grosses cylindrées, offres attractives de financement et d’assurance, et bien sûr le point d’orgue : la garantie cinq ans ! Donc depuis le rythme s’accélère et les signaux sont très encourageants.

Source link