Kawasaki fabrique des masques et du gel hydroalcoolique contre le coronavirus

Cette reconversion du site nord-américain de Kawasaki est en vigueur depuis fin mars, après que le principal hôpital de la région de Lincoln a exprimé ses besoins de certains produits chimiques pour fabriquer du gel hydroalcoolique. Bonne pioche : les Verts avaient justement en stock deux des trois substances recherchées !

  • MNC du 17 avril 2020 :
  • Dossier MNC :

« Le département peinture de Kawasaki à l’usine de Lincoln […] a fait don à l’hôpital de deux barils de 55 gallons (208,2 litres par baril, NDLR) d’alcool Isopropylique et de deux barils de 55 gallons de peroxyde d’hydrogène de produits chimiques, soit 833 litres au total, que l’usine utilise généralement pour le nettoyage et d’autres processus liés à la peinture« .

« Avec ces produits chimiques, des centaines de gallons de désinfectant pour les mains, de solutions de nettoyage et de lingettes désinfectantes seront fabriqués pour un réseau médical composé de plus de 50 hôpitaux », se réjouit l’usine de Lincoln de Kawasaki, qui veut « soutenir la lutte contre la pandémie de toutes les manières possibles, aux côtés de nombreuses autres entreprises locales« .

Cette mobilisation contre le coronavirus passe également par la fabrication de masques de protection à destination des mêmes hôpitaux, ainsi que pour le centre médical de l’université du Nebraska. 

« Des employés volontaires ont mis en route la grande imprimante 3D de la société et ont commencé à imprimer des masques de protections 24 heures sur 24« , expliquent les Verts. « Certains membres du personnel imprimant même des articles supplémentaires sur des imprimantes personnelles à domicile« .

Afin de continuer à fabriquer ces précieux masques, l’usine s’est approvisionnée en matière première plastique dans le but de « faire don de fourniture pour fabriquer au moins 2 000 masques supplémentaires« . Par ailleurs, le service achats de la manufacture Kawasaki « travaille activement » pour fabriquer « 12 000 masques supplémentaires« .

Quand Kawasaki passe de la fabrication de motos aux masques ! 

Enfin, le service Recherche et développement de l’usine américaine apporte également sa contribution contre le virus : l’usine fabrique depuis peu des adaptateurs qui permettent à la police de l’Etat du Nebraska d’adapter d’anciens filtres non utilisés sur leurs nouveaux masques respiratoires. 

« Le département R&D de Kawasaki a conçu l’adaptateur en quelques heures et a fait imprimer un prototype en 3D le jour même« , révèle fièrement la marque d’Akashi. « L’adaptateur a été conçu pour utiliser un joint en caoutchouc de jet ski (Kawasaki, of course, NDLR !) afin de fixer le filtre au masque« 

« Une fois la conception validée, un fournisseur local de pièces Kawasaki a accepté d’imprimer en 3D – et de faire don – des pièces pour les déployer le plus rapidement possible : 35 adaptateurs utilisant des joints Jet ski ont été donnés à la police de l’état en deux jours et  65 autres adaptateurs ont ensuite été fabriqués« . 

Un bel exemple de mobilisation solidaire contre le coronavirus ! Restez connectés… chez vous !

Source link