Interview de Sylvain Guintoli, pilote d’essai MotoGP… et YouTuber !

Sylvain Guintoli possède sans doute l’un des curriculum vitae les plus étoffés des pilotes français de vitesse moto ! En Grand Prix 250, le bonhomme a moins brillé que d’autres, c’est vrai, mais il figurait fréquemment parmi les meilleurs privés. Et ce dur labeur lui a d’ailleurs ouvert les boxes de la catégorie reine…

Repéré très tôt pour ses qualités de metteur au point, « Guinters » a participé en 2002 au développement de la Yamaha M1 alors toute neuve, qu’il a pilotée cinq ans plus tard au sein du team Tech3. La saison suivante, Sylvain a pu rouler sur la Desmosedici du team Ducati Pramac.

  • MotoGP 2020 :
  • WorldSBK 2020 :

Écarté de l’Intercontinental Circus fin 2008, notre cher n°50 s’est expatrié en British Superbike – pratique quand on est marié à une petite anglaise ! – où une vilaine blessure a stoppé net son excellent début de saison. Elle ne l’a en revanche pas empêché de monter en World Superbike.

GSX-R1000, 1098, RSV4, CBR1000RR, R1 et ZX-10R : le « Frenchie » a tourné sur de nombreuses machines en WSBK ! Mais c’est avec l’Aprilia d’usine qu’il a atteint son meilleur niveau : médaillé de bronze en 2013, l’année suivante !

Depuis 2017, Guintoli occupe le poste décisif de pilote d’essai MotoGP pour Suzuki : le développement de la GSX-RR de Grand Prix ? C’est lui ! Et les mémorables victoires d’Alex Rins à à Austin face à Rossi, puis au coude à coude avec Marquez à Silverstone l’an dernier ? C’est aussi un peu grâce à lui, même s’il s’en défend humblement.

Hyperactif, le jeune (38 ans le 24 juin 2020) papa de cinq enfants (!) vient d’ajouter une ligne à ce riche CV : YouTuber ! Très apprécié des motards situés des deux côtés de la Manche, le « frenchie » filme ses journées piste en compagnie de sa GSX-R1000R et parfois de ses enfants ou de Miss Guintoli…

Des embarquées de dingo et des conseils de – vrai – pro

Sa première vidéo a cartonné : près d’un quart de million de vues en trois semaines ! Sylvain est le premier surpris, ses fans sont ravis… et  le constructeur Suzuki aussi bien sûr, ainsi que ses équipementiers (Shark, Bering et Spidi), l’organisateur No Limits Trackdays, voire les applis RaceChronoPro et TrackDayGenius.

Moto-Net.Com a appelé Sylvain pour le féliciter : ses vidéos tournées en anglais et sous-titrées en français sont aussi divertissantes qu’instructives ! MNC en profite pour évoquer son travail chez Suzuki, la saison 2020 qui ne démarre pas à cause du coronavirus, le premier GP virtuel remporté par Alex Marquez, etc.

Source link