Harley-Davidson passe la Road Glide en CVO et célèbre les 30 ans du Fat Boy

CVO Road Glide 2020 : cap au luxe pour le « Shark nose » !

C’est au tour de la Harley-Davidson – et son nez de requin caractéristique – d’intégrer le programme Custom Vehicle Operations (CVO) qui intègre des peintures ultra-soignées, des équipements haut de gamme et des finitions raffinées. Les CVO sont en quelque sorte des « prépas » d’usine !

  • Essai MNC
  • Duel MNC
  • Dossier MNC :

Cette CVO Road Glide reçoit également l’énorme bicylindre en V « Milwaukee-Eight 117 » de 1923 cc et ses pistons gros comme un cendrier de 104 mm de diamètre (114 mm de course) ! Ce bloc partiellement refroidi par eau, , développe 105 ch à 5450 tr/mn et pas moins de 171 Nm de couple à 3750 tr/mn.

Vigueur et rondeur sont au rendez-vous à chaque relance, le tout avec une sonorité « grasse » à souhait via le filtre à air « Screamin Eagle » propre aux CVO. La moto dispose par ailleurs de pièces spécifiques comme la molette de commande des poignées chauffantes intégrée en bout de guidon, à la fois élégante et pratique. Son réservoir emporte 22,7 litres d’essence.

  • Essai MNC :

  • Essai MNC :

  • Dossier MNC : 

Les sacoches rigides s’ouvrent d’un seul doigt grâce au bien fichu système de verrouillage « One Touch », tandis que l’instrumentation – tactile et couleurs – offre toutes les fonctionnalités imaginables : sono surpuissante (600 watts !), GPS, connexion à un téléphone et même un système de communication par Bluetooth pour discuter simultanément avec « 16 motards »

La CVO Road Glide est de surcroît campée sur des jantes à bâtons dédoublés spécifiques – 18 et 21 pouces – et reçoit des réglages de suspensions adaptés. Ses autres caractéristiques sont conformes aux habitudes de la Motor Company : angle de chasse ouvert (26°), empattement généreux (1625 mm), selle basse (680 mm)… et quelque 405 kg en ordre de marche ! 

Cette « nouveauté » 2020 s’affiche au prix de 41 350 euros, proche finalement de la plus chère des Harley de série : la CVO Limited à 42 790 euros ! Et ce n’est probablement pas un hasard si son arrivée coïncide avec celle de la nouvelle – moins lourde et plus puissante avec ses 122 ch pour 361 kg – qui copie sa tête de fourche de type « Shark nose »…

Fat Boy 30ème anniversaire 

Harley-Davidson lance aussi une série limitée à 2500 exemplaires de son Fat Boy pour fêter les 30 ans de cette impressionnante moto de 317 kg et 1665 mm d’empattement. Seule sa peinture noire et bronze distingue ce Fat Boy « 30th Anniversary » avec plaque numérotée, équipé du moteur Milwaukee-Eight 114 de 93 ch et 155 Nm.

Le reste est strictement identique au modèle 2018 testé par MNC lors de la . Le Fat Boy 114 « 30ème anniversaire » est au prix de 25 950 euros, soit 1760 euros de plus que l’originale en noir (24 190 €) : ça fait cher la déco !

  • Essais MNC :  
  • Dossier MNC :

Les plus jeunes de nos lecteurs ne le savent peut-être pas, mais le Fat Boy lancé en 1990 est entré dans la culture populaire l’année suivante grâce à son apparition fracassante dans « Terminator 2 : le jugement dernier » avec Arnold Schwarzenegger, qui réalise à son guidon toutes sortes de cascades surréalistes avec un camion engin pareil !

Plusieurs exemplaires du « Gros Garçon » (la moto, pas Schwarzi !), ont été fournis à la production du film de James Cameron : l’un d’entres eux, restauré en 2014, est depuis exposé dans le musée Harley-Davidson à Milwaukee, tandis qu’un deuxième a été vendu aux enchères en juin 2018 contre la modique somme de 480 000 dollars (environ 439 650 euros).

Source link