GP de Thaïlande – Le Grand Prix MotoGP de Thaïlande reporté pour cause de coronavirus

« Nous devons d’abord nous concentrer sur la pandémie : nous devons reporter aujourd’hui la course jusqu’à nouvel ordre« , a déclaré le vice-premier ministre de la Thaïlande cité par l’AFP. Anutin Charnvirakul, également ministre de la Santé, explique que ce report – pour l’instant sans perspective d’autre date – est « dans l’intérêt du pays et des participants« .

  • MNC du 1er mars 2020 :
  • Dossier spécial MNC :

« Alors que l’épidémie mondiale de coronavirus continue de se développer, le gouvernement thaïlandais a annoncé qu’il ne serait pas possible d’organiser le Grand Prix de Thaïlande à sa date d’origine« , commente ce lundi matin la Fédération internationale de motocyclisme. « La FIM, l’IRTA (association des teams en Grands Prix, NDLR) et Dorna (promoteur des GP, NDLR) ont donc le regret d’annoncer que l’événement, qui devait se tenir le 22 mars à Buriram, a été reporté« . 

Le Grand Prix de Thaïlande, prévu du 20 au 22 mars sur le circuit de Chang à Buriram, occupait initialement la deuxième place dans la programmation MotoGP 2020. Mais l’annulation de la course MotoGP au Qatar ayant été décidée  à cause du coronavirus, les pilotes de la catégorie reine se dirigent vers un début de saison repoussé au mieux au Grand Prix des Amériques prévu à Austin (Texas) du 3 au 5 avril…

Rappelons que les Grands Prix Moto3 et Moto2 du Qatar sont maintenus ce week-end car les pilotes de ces catégories se trouvaient à Losail pour des tests d’intersaison : ils ne sont donc pas concernés par le dispositif de quarantaine mis en place par les autorités qataries à destination notamment des personnes originaires ou en provenance d’Italie.

Un report, pas une annulation 

« La FIM, l’IRTA et Dorna évaluent actuellement si une autre date est possible pour organiser l’événement plus tard cette saison », indique par ailleurs la Fédération internationale de motocyclisme. Contactée par MNC, la FIM n’est à ce stade pas en mesure de nous indiquer si d’autres pays seraient succeptibles d’accueillir des courses pour pouvoir maintenir 20 épreuves au calendrier comme prévu initialement.

« Nous n’avons pas d’informations sur ce sujet pour l’instant, pas plus que sur la date possible du report du GP de Thailande que nous étudions actuellement« , nous informe la porte-parole de la FIM qui n’a pas non plus d’informations sur le sort de la deuxième épreuve de World Superbike prévue le 15 mars au Qatar.

Le vice-premier ministre thaïlandais se veut pour sa part plutôt rassurant quant à la perspective de pouvoir assurer ultérieurement le GP de Thaïlande, qui figure parmi les courses les plus populaires du calendrier MotoGP.

« Je ne dis pas que la course est annulée : je dis juste qu’elle est reportée jusqu’à ce que le temps nous permette d’organiser l’épreuve« , précise Anutin Charnvirakul qui adopte cette mesure de précaution en réaction au développement inquiétant du virus Covid-19 dans une soixantaine de pays comme l’Italie, la Corée, l’Iran, etc.

Ce report du GP de Thaïlande et l’annulation du GP du Qatar perturbent forcément les pilotes, dont le jeune niçois Fabio Quartararo qui avait hâte d’entrer dans le vif du sujet sur sa Yamaha 2020. « Tellement triste et déçu après un si bon travail mais c’est comme ça… Voyons quand sera notre première course », commente le n°20 qui souhaite bonne chance à ses coéquipiers du Moto2 et du Moto3 « s’ils peuvent courir dimanche (au Qatar, NDLR). » 

Des mesures drastiques en France

En France, plusieurs événements sportifs ou culturels ont également été suspendus suite à la détection d’un nombre grandissant de foyers (130 cas confirmés ce lundi) : le semi-marathon de Paris a notamment été annulé ce week-end, tandis que la fermeture du salon de l’Agriculture a été avancée d’une journée.

Le ministère de la Santé français a aussi décidé samedi d’interdire tous les rassemblements « de plus de 5000 personnes en milieu confiné sur l’ensemble du territoire national« . 

Plusieurs autres épreuves de sports mécaniques ont d’ores et déjà été annulées ou reportées en raison du Covid-19, en premier lieu dans le premier pays touché par le virus : la Chine. C’est le cas notamment du Grand Prix de Formule de Chine prévu le 19 avril à Shanghai ainsi que la course du championnat de Formule E (électrique) prévue le 21 mars à Sanya, sur l’île chinoise de Hainan.

Le championnat du monde de motocross a en revanche débuté sans restriction particulière ce week-end en Grande-Bretagne. A suivre sur MNC : restez connectés !

Source link