GP d’Argentine – Le Grand Prix d’Argentine MotoGP 2020 aura bien lieu le 19 avril

Des nouvelles rassurantes en provenance d’Amérique du Sud : le groupe OSD, organisateur du GP d’Argentine, vient de faire savoir que le coronavirus ne menace pas à ce stade la programmation des courses Moto3, Moto2 et MotoGP prévues à Termas de Rio Hondo le 19 avril 2020.

  • MNC du 2 mars 2020 :
  • MNC du 2 mars 2020
  • MNC du 1er mars 2020 :

Ce message positif fait suite à l’annulation de la première course MotoGP au Qatar et au report de la seconde en Thaïlande, en raison du développement du coronavirus dans des pays comme l’Italie, largement représentée en Grands Prix. La première épreuve MotoGP est donc pour l’instant repoussée au GP des Amériques le 5 avril, quinze jours avant la suivante en Argentine.

« Après l’annulation des Grands Prix au Qatar et en Thaïlande et face au doute de nombreux fans argentins, Orly Terranova, PDG du groupe OSD, et Carmelo Ezpeleta, PDG de Dorna Sports, ont confirmé la tenue de la course prévue les 17, 18 et 19 avril 2020 à Termas de Río Hondo« , (r)assurent conjointement l’organisateur de l’événement argentin et le promoteur des Grands Prix.

« L’Argentine ne connaît actuellement aucune restriction face à l’épidémie actuelle de coronavirus et aucun problème n’est envisagé grâce au protocole de sécurité du ministère de la santé de la nation et du gouvernement de Santiago del Estero« , affirme le dirigeant du groupe OSD.

L’organisateur explique que le Qatar et la Thaïlande sont « différents » car ces deux pays ont agi de manière préventive en imposant une restriction d’accès et/ou une quarantaine aux personnes en provenance d’Italie, actuellement touchée par le Covid-19.

« Le point principal concerne le contrôle des équipes italiennes, mais il sera très simple pour l’organisation de contrôler chaque passager« , assure le groupe OSD. « En outre, les équipes portent une attention particulière à leurs membres présentant des symptômes et mettent en place des actions d’auto-contrôle et de soins« .

Coup d’envoi en Amérique : un bonus pour Iannone et Marquez

« L’épreuve MotoGP en Argentine se disputera normalement et restera au calendrier 2020 du championnat du monde de vitesse« , prévoient les organisateurs argentins qui s’engagent à maintenir une surveillance médicale auprès des personnes présentant un risque potentiel, notamment en prenant leur température.

Des mesures similaires sont prévues pour le Grand Prix des Amériques, qui pour l’instant n’envisage pas de report ni d’annulation malgré les craintes liées aux restrictions mises en place ce week-end par le gouvernement américain à l’attention des voyageurs en provenance des pays à risque… 

  • Calendrier MotoGP 
  • MotoGP : 

A ce jour, les pilotes MotoGP doivent normalement disputer leur première course début avril à Austin (Texas), un mois plus tard que le coup d’envoi prévu initialement au Qatar. Rappelons que les épreuves Moto3 et Moto2 sont maintenues à Losail, car les pilotes et les équipes étaient déjà présents au Qatar pour des tests.

Le Grand Prix d’Argentine marquera donc la deuxième manche de la catégorie reine, ce qui n’est sans doute pas pour déplaire à certains pilotes : on pense notamment à Andrea Iannone, empêtré dans des affaires de dopage, et à Marc Marquez affaibli par son intervention à l’épaule droite.

Les pilotes Aprilia et Honda disposeront d’un laps de temps supplémentaire potentiellement précieux : l’italien va le mettre à profit pour tenter de faire lever sa suspension auprès de la Fédération internationale de motocyclisme (FIM), tandis que l’espagnol pourra poursuivre une convalescence plus longue que prévue.

GP de Thaïlande en octobre : pas si simple…

De son côté, le promoteur des Grands Prix Dorna Sports étudie activement une solution de report avec l’organisateur du Grand Prix de Thaïlande : comme , la manche thaïlandaise pourrait être déplacée en octobre lors de la traditionnelle tournée du Pacifique et ses trois courses qui se succèdent coup sur coup.

Le GP de Thaïlande retrouverait par conséquent la place qu’il occupait dans le calendrier ces deux dernières saisons, avec en prime l’avantage de générer moins de déplacements de personnels et de matériels vers l’Asie. 

Problème : cette période est déjà extrêmement chargée dans la programmation puisqu’elle débute le 4 octobre avec le Grand Prix d’Aragon avant d’enchaîner avec les courses au Japon, en Australie et en Malaisie du 18 octobre au 1er novembre ! Une option possible consisterait alors à avancer de quelques semaines le GP d’Aragon pour céder son créneau à la Thaïlande.

Cet échange – s’il était accepté par toutes les parties – ouvrirait accès à trois dates pour la manche espagnole : 6 septembre (la semaine après le GP de Grande-Bretagne et en même temps que le WSBK au Portugal), 20 septembre (la semaine d’après le GP de San Marin et en même temps que le WSBK en Catalogne) ou 27 septembre (en même temps que le WSBK en France).

Un choix épineux, d’autant qu’il subsiste un risque non négligeable que d’autres courses soient perturbées par le coronavirus… De quoi envisager le pire pour certains, même si le boss de Dorna l’assure haut et fort : « il y aura bien une saison 2020 de MotoGP« , rassure Carmelo Ezpeleta qui suit « au jour au jour » les évolutions de la situation.

Source link