Baz termine vice-champion 2020 des essais hivernaux du WSBK

Arrivé l’an dernier en cours de saison avec le team Yamaha Ten Kate, Loris Baz rempile en 2020 pour une saison complète avec la même équipe ! Et si le départ de la première course du championnat du monde Superbike 2020 ne sera donné que samedi en Australie, la compétition a bel et bien débuté !

Après une série d’essais privés effectués en Europe cet hiver, les pilotes du World Superbike se sont tous retrouvés en Australie cet été (!) pour peaufiner les réglages de leur moto. Ces ultimes tests officiels, hier et aujourd’hui (cette nuit), ont été remportés par le « Number One » de la discipline…

  • Dossier spécial MNC :
  • World Superbike 2020 :
  • World Superbike 2019 :

Le quintuple champion Jonathan Rea a parcouru les 4445 mètres du grandiose circuit de Phillip Island en 1’30,448. Rappelons que le « débutant » Alvaro Bautista sur la Panigale V4R avait écrasé la concurrence l’an dernier en tournant un soupçon moins vite en course (1’30,573). Le record absolu de la piste en WSBK avait toutefois été signé par Rea lors de la Superpole 2019 (1’29,413).

Meilleur chrono des tests 2020, Jonathan paraît très satisfait de sa prestation et de son travail. Il se sent « rapide et régulier » et n’a qu’une petite critique à formuler envers sa Ninja ZX-10RR : le ressenti du train avant de sa moto au freinage peut encore être amélioré.

Le n°1 Kawasaki avertit toutefois que « cette année, la moto se comporte mieux. Je peux la piloter comme il faut le faire ici, donc un grand merci à l’équipe parce que nous sommes mieux préparés que l’an dernier ! » Ses plus farouches adversaires sont prévenus… Or Loris Baz figure en tête de liste !

En tournant cette nuit en 1’30,524 aux commandes de sa Yamaha privée – préparée par le néanmoins prestigieux team Ten Kate -, notre cher compatriote se classe deuxième de ces tests « estivaux » devant Sykes, Razgatlioglu, Haslam, Redding et Van der Mark sur leurs officielles BMW n°66, Yamaha n°54, Honda n°91, Ducati n°45 et Yamaha n°60.

Baz à 76 millièmes de seconde de Rea !

« Je suis très heureux, nous avons travaillé dur et essayé beaucoup de choses mais dès le premier tour hier nous avons été rapides« , se réjouit Loris. « Il est évident que la chose la plus importante c’est de gérer les pneus tout au long de la course, nous nous sommes donc concentrés là-dessus« .

Toujours extrêmement exigeant pour les pneus, le tracé australien permet aussi aux pilotes les plus courageux de gommer les faiblesses de leur moto. Il semble que ce soit le cas de notre « Bazooka » qui pilotait une R1 « hybride » : partie cycle de 2020 mais moteur de 2019 pour le moment.

Baz termine vice-champion 2020 des essais hivernaux du WSBK

Notre « guépard haut-savoyard » compte sur la nouvelle version du CP4 (le « CrossPlane 4-cylindres » de Yamaha) pour améliorer sa vitesse de pointe car « c’est notre point faible actuellement, ainsi que le départ. Nous avons réussi à améliorer nos départs mais nous avons besoin d’être plus rapides. Pas nécessairement pour le temps au tour, mais surtout pour ne pas être distancé en course et pouvoir doubler plus facilement« , analyse Loris.

« L’année dernière, ce manque de vitesse me faisait prendre trop de risques quand je voulais doubler« , se souvient le n°76 qui était tout de même rentré à douze reprises dans le Top 7  en 24 courses. « La Yamaha ne sera peut-être pas la machine la plus rapide du plateau, mais j’ai vu Razgatlioglu et Van der Mark aller plus vite que l’année dernière donc c’est prometteur« .

En 2020 pour notre Géant Vert Bleu, « le but est de gagner des courses ou en tout cas de lutter pour la victoire très rapidement. Nous avons effectué une belle pré-saison et notre rythme est solide mais c’est le cas de nombreux autres pilotes« , observe-t-il. À l’issue de ces derniers tests en effet, le Top 10 se trouve dans la même seconde…

Essais officiels WSBK à Phillip Island : les chronos

Baz termine vice-champion 2020 des essais hivernaux du WSBK

Source link