Alyen 988 : le bon « Vyrus » pendant le confinement ?!

Si s’appeler « Vyrus » à l’heure actuelle n’est pas très vendeur, cela n’empêche pas ce petit constructeur de motos italiennes aussi prestigieuses que confidentielles de dévoiler sa dernière création : l’Alyen 988. Son allure extrême, tout en angles vifs, est renforcée par son train avant guidé par un monobras comme sur les Bimota Tesi.

Design et partie cycle sont à mettre au crédit de Ridley Scott Ascanio Rodorigo, fondateur de la marque Vyrus qui conçoit depuis 2002 des motos pour le moins originales avec leur moteur Ducati « gonflés à bloc » et leur train avant non conventionnel de type triangulé, très inspiré de la production Bimota.

L’Alyen 988 ne fait pas exception avec son V-twin « Superquadro » chipée à une Panigale V2, dont la puissance passe de 155 ch d’origine à… 205 ch ! Ce moteur – porteur – de 1298 cc prend place dans un châssis « maison » en aluminium et magnésium. Le tout recouvert par un carénage en carbone, matériau également utilisé pour les jantes en 17 pouces.

Suspensions et freins Brembo dignes du MotoGP sont de la partie sur cette moto haut de gamme, dont le prix et le nombre d’exemplaires sont inconnus à ce jour. Au regard des habitudes de la marque de Cerasolo, MNC table sur une fourchette comprise entre 60 000 et 90 000 euros et une production limitée à quelques centaines d’unités. 

Galerie photo Vyrus Alyen 988

Source link